Bandeau SCOTERS

Partager l’objectif de production de 4 000 logements par an

 Quel partage de l’objectif de production de 4 000  logements par an dans la région de Strasbourg ?

Pour répondre à cette question la nécessité d’un débat entre élus sur le terrain s’est imposée.

Dans la Communauté urbaine de Strasbourg ce débat a lieu dans le cadre de l’élaboration un Programme Local de l’Habitat qui permettra de territorialiser ses objectifs de logements à la commune. Pour le reste du territoire, c’est en toute logique que les élus ont souhaité que ce débat se fasse au niveau des intercommunalités.

11 rencontres intercommunales de l’habitat ont donc été  organisées par le Syndicat mixe pour débattre d’une répartition pertinente de la production afin qu’elle apporte des réponses rapides aux besoins en logements des habitants sur l’ensemble du territoire.

Ces rencontres se sont déroulées de novembre 2008 à janvier 2009 et ont rassemblé près de 230 élus du territoire du SCOTERS.

Dans chaque intercommunalité, le débat a été engagé sur la base d’une présentation des enjeux, des objectifs fixés dans le SCOTERS et d’un outil d’aide à la décision. Cet outil a, non seulement permis, en fonction des besoins estimés, de prévoir le niveau de production de logements ainsi que le phasage, mais aussi, d’aborder la question de la solidarité intercommunale. Chaque présentation fait l'objet d'une fiche débat qui vient alimenter le "Guide pratique : du PLU à l'opérationnel" .

Ces rencontres ont été l’occasion de mesurer l’intérêt que les élus portent  à la stratégie de l’habitat au niveau intercommunal, d’acter la nécessité d’une réflexion transversale à l’échelle de l’intercommunalité entre habitat / emplois / équipements / transports en commun. Elles ont également renforcé la prise de conscience de l’intérêt d’une diversification du parc pour maintenir la population communale.

Ces rencontres intercommunales, ont également permis aux les élus d’exprimer leurs difficultés et leurs craintes face à la concrétisation des orientations du SCOTERS sur leur territoire.

Ce travail avec les élus des intercommunalités s’est révélé essentiel dans la réflexion sur la répartition de la production de logements sur le territoire du SCOTERS et au-delà, puisqu’il servira à alimenter la contribution du Comité syndical sur les leviers d'action que le Conseil général du Bas-Rhin pourrait mettre en place, suite à l'élaboration du Plan Départemental de l'habitat.